Lifestyle, Uncategorized

Les leçons de 2020

Cet article était sensé être une vidéo YouTube mais elle durait 1h30 donc j’en ai fait un texte.

2020 a été hyper difficile à vivre, mais je suis bizarrement très reconnaissante pour cette année. Fini les listes de résolutions à rallonge (même si ça fait des années que je ne crois plus à tout ça). 

Aujourd’hui est venu le temps de la gratitude. Que dire de cette année, pour le moins … mouvementée!

Elle m’a challengée, et j’ai décidé de la challenger en retour. 

Je vous propose de partager avec vous ce que m’a appris

l’année 2020 en 10 leçons de vie

1. C’est normal d’aller mal

Être reconnaissant, ça ne veut pas dire nier ses sentiments. L’injonction à la positivité permanente ça va 5 minutes, et ça ne réussit pas à tout le monde en plus. Et puis avec le lot, de malheurs, de souffrances, de désillusions, de bouleversements que l’année 2020 nous a apporté, c’est tout a fait normal d’aller mal, non?

Du coup on fait quoi ?

Et bien il n’a pas de formule magique mais je vais vous partager ce qui a marché pour moi !

  • Accepter d’aller mal (c’est l’étape la plus dure en vrai)
  • Faire des activités créatives (pour moi c’est le scrapbooking)
  • Ecrire (j’ai une tonne de carnets, ça fait ça en moins dans ma tête)
  • Demander de l’aide (famille, amis, professionnels de santé, psychologues)
  • Se couper des sources d’anxiété (même si c’est moi votre source d’anxiété faites un break)
  • Se rapprocher de la nature (même le petit parc du coin, ça fait du bien)
  • Se réjouir des petits bonheurs/victoires (être en vie chaque matin c’est pas rien)

2. L’humilité c’est essentiel

2020 nous a appris (ou du moins rappelé) l’humilité, et bon sang qu’est ce qu’on en manque par moment! En tant qu’humain on se croit tellement vite au dessus de tout: mais si 2020 était une histoire, la morale serait qu’on ne sait rien.

Je sais dit comme ça, ça ne paraît pas très réjouissant. Mais l’avantage d’admettre qu’on ne sait pas et qu’on est pas maître de tout, c’est qu’il nous reste bien des choses à apprendre et à découvrir :). J’aime beaucoup cette citation :

La connaissance est la seule chose qui s’accroit lorsqu’on la partage.

Sacha Boudjema

3. Vivre dans l’instant présent

En parlant de ne pas savoir, s’il y a bien une chose qu’on ne sait pas c’est de quoi l’avenir sera fait? Alors, pourquoi ne pas vivre dans le présent ? On passe notre temps à préparer l’avenir au point où l’on en oublie parfois l’instant présent, en tout cas c’est mon cas et sans vouloir faire de généralités je pense que c’est le cas de beaucoup d’entre nous car c’est ainsi qu’on a été élevé, du moins à l’école. 2020 m’a appris à ne pas délaisser le présent au profit de l’avenir car on ne sait pas de quoi celui-ci sera fait. J’ai donc vraiment apprécié et profité de beaucoup de moments de vie cette année. Il faut dire qu’on a un peu eu le droit à un « Carpe Diem » imposé!

4. Se recentrer sur soi

S’il y a un conseil que je peux vous donner (car j’ai moi même encore du mal à l’appliquer):

Il faut prendre soin de soi avant de pouvoir prendre soin des autres

Quand on prend l’avion, il y a une phrase que l’on entend toujours/

« En cas de problème, les masques à oxygène tomberont et vous devrez mettre le vôtre avant d’aider vos enfants à mettre les leurs ».

Pourquoi cette règle ne s’appliquerait que dans les avions ? On ne peut pas aider qui que ce soit si on ne prend pas le temps de se « sauver » soi-même. Le moins qu’on puisse dire c’est que 2020 m’a forcé à me mettre sur pause, à arrêter de courir partout, à écouter les besoins de mon corps avant qu’il ne cède. Quand je vois dans quel état de fatigue physique & psychique je suis. Je me dis que sans cette pause forcée, les conséquences n’en auraient été que bien pires.

5. Être reconnaissant de ce que l’on a

C’est une leçon que j’ai appris très tôt dans la vie, mais un petit rappel ça ne fait pas de mal!

A trop courir après ce qu’on aimerait obtenir, on en oublie ce qu’on a déjà, et on peut même parfois le perdre!

Allez on va faire un petit exercice avant de continuer : pose toi et écrit ou dit à haute voix tout ce pour quoi tu es reconnaissante?

Je commence: Alors merci. Merci pour la vie, merci pour toutes ces choses qui me rendent reconnaissante chaque jour.  Je suis reconnaissante d’être en vie, reconnaissante de la vie que j’ai, mes proches, mon travail, mon appart, je suis reconnaissante pour tout ça et tellement plus. Je suis reconnaissante d’être en bonne santé. Je suis reconnaissante de pouvoir me cultiver, de pouvoir rire, de pouvoir apprendre, de pouvoir transmettre

Je suis même reconnaissante pour mon lit, oh qu’est-ce que je l’aime celui-la, plus de 5 ans que notre histoire d’amour a commencée et dès que je rentre de voyage je viens m’y lover. 

Je suis reconnaissante pour l’indulgence envers moi-même que cette année m’a forcée à acquérir. 

6. Voyager à proximité

On ne va pas se mentir, je suis extrêmement reconnaissante des bouffées d’oxygène qui m’ont été accordées. Car 2020 n’aura pas été QUE le confinement, même si ça a représenté une grande partie de notre année. Lorsque l’on a été déconfiné, j’ai parcouru la France avec les gens que j’aime ou à leur rencontre. De toutes les générations. J’ai découvert des merveilles françaises dont je mettais sans cesse l’exploration au lendemain. Mais qui sait? Peut-être que demain tout s’arrête!

La France a tellement de trésors à offrir ! On le sait tous (ou presque) mais parfois l’attrait pour l’ailleurs est si fort qu’on en délaisse notre mère patrie. Personnellement j’ai toujours voulu visiter la France, mais je trouvais cela trop cher pour le faire maintenant. Je me disais toujours « plus tard, quand j’aurais plus de moyens! » Eh bien cette année la France s’est imposée à moi! J’ai nommé cet itinéraire à travers les régions de France le #Spiritravel2020. Voici les endroits que j’ai découvert & redécouvert et sur lesquels je vous ferais des articles très prochainement pour qu’en 2021 vous puissiez avoir des idées de lieux à découvrir en France.

  1. Lille, Hauts-de-France
  2. Dieppe, Bayeux & Caen, Normandie
  3. Les Châteaux de la Loire, Centre – Val de Loire
  4. Les Châteaux, forêts et monuments d’Île de France
  5. Les volcans, cascades et sites naturels d’Auvergne
  6. Les plages de Bretagne
  7. Les Gorges du Verdon et villes et villages de Provences-Alpes-Côte-d’Azur
  8. Bordeaux, Saint-Emilion, les merveilles Naturelles & les Îles de Nouvelle-Aquitaine

Pour laquelle de ces régions aimeriez vous avoir un article en premier ?

7. Ce que l’on consomme est politique

Certains d’entre nous le savent plus que d’autres, car ils le vivent dans leur chair. Ce qu’on ne paye pas, quelqu’un d’autre en paye le prix quelque part. Qu’on le veuille ou non, ce que l’on consomme est politique. Les personnes à qui on choisi ou non de donner notre argent, la manière dont ils produisent tout ça c’est politique! (oups, j’ai dit un gros mot)

En 2020 j’ai tant bien que mal essayé d’améliorer davantage mes modes de consommations : d’acheter de seconde main tant que possible et de ne pas acheter lorsque ça n’est pas nécessaire. Je sais que ce n’est pas accessible à tout le monde, mais je me dis qu’en s’inspirant les uns les autres on avance!

Exemple de tenues d’occasion achetées sur l’application Vinted

Pourquoi ces changements? Tout simplement, parce que connaissant les effets néfastes de la production des produits de grande consommation et estimant avoir parfois les moyens, le temps, l’énergie de chercher des alternatives , ça me semble important de le faire.

Quand on voit qu’en pleine pandémie on se retrouve en pénurie de masques à cause des délocalisations, délais d’approvisionnement, coûts etc… ça pousse à la réflexion sur notre système, non?

Quand on découvre que les Ouïghours sont réduits en esclavage en Chine, qu’ils sont déportés vers des camps de concentration et que certaines marques (qu’on consomme tous) dans leurs chaînes d’approvisionnement ont recours à des sous-traitants qui les exploitent: on ne peut que prendre conscience de la dimension politique de nos modes de consommation! (ceci n’est un exemple parmi tant d’autres).

Quand on voit qu’on arrive à acheter des vêtements, des accessoires de voyages, à des prix ridiculement bas, on sait que quelque part dans le monde quelqu’un en paye le prix. Ces propos n’ont pas pour but qu’on culpabilise, car la culpabilité ne conduit nulle part, mais par contre ça peut nous faire prendre conscience de ce qu’on veut et peut faire changer dans ce monde.

Grâce à de nombreuses actions on prend conscience qu’on est en droit d’exiger de nos dirigeants, des marques etc… de rendre des comptes par rapport à leurs actions.

En tant que consommateurs, nous avons un pouvoir peut être plus grand que celui qu’on imagine, discutons et apprenons à l’utiliser!

8. Savoir s’entourer c’est important

Comment parler de 2020 sans parler des violences qui ont rythmées notre année? Ces violences qui m’ont littéralement bouleversée. Ces violences vis à vis des droits humains, ces violences sociales qui ont été passées à la loupe par la situation que nous vivions. Ces violences qui étaient la depuis un moment n’attendant qu’à nous exploser au visage.

Mais les mouvements sociaux qui en ont découlé, l’unité qu’on a pu voir, la bonté qui s’est développée… c’était assez incroyable. Je suis reconnaissante pour tout cela, pour avoir pu le voir et le vivre. Je le suis encore plus d’avoir encore de l’espoir. C’est vraiment grâce au fait de ne pas m’être sentie seule lorsque j’étais au plus bas que j’ai pu garder espoir.

Je suis reconnaissante pour l’espoir, pour la solidarité, pour la sororité qui sont nés de toutes nos souffrances. Je suis reconnaissante de m’être sentie entourée.

Je vous laisse des images de quelques unes des manifestations qui m’ont aidée à ne pas me sentir seule, dans mon désarroi, dans ma tristesse, dans ma colère. Manifester et occuper l’espace public c’est un acte symbolique et concret fort qui fait du bien à certaines personnes: je fais partie de ces personnes.

9. Voyager seul.e ça aide

En 2020, j’ai eu l’occasion de voyager de nouveau seule pour mon plus grand bonheur lors du deuxième déconfinement. Je sais que ça peut paraître bizarre de tenir ces propos, dans une période où les gens ne pensent qu’à une chose: se retrouver. Mais j’ai décidé de choisir la solitude plutôt que de la subir.

Être bloqué.e seul.e car confiné.e ou pour toute autre raison, ce n’est pas la même chose que de choisir d’être seule pour prendre du recul, pour se concentrer sur soi, ses envies, ses difficultés et aller de l’avant. La première fois que je l’ai fait j’avais 21 ans je suis partie vivre seule au Canada et j’ai passé quelques jours en solo à New-York lorsque j’avais 22ans. Ça a été très marquant!

La dernière fois que j’ai eu l’occasion de voyager seule j’avais 25 ans. Je voulais passer les derniers jours de mon quart de siècle seule avec moi-même et je n’ai pas regretté de l’avoir fait. J’ai opté pour un mini-roadtrip sur l’île de Majorque. D’ailleurs je vous invite à aller lire mon article sur Majorque si cette destination vous tente en cliquant sur le lien juste ici: Roadtrip solo à Majorque!

10. Rêver et réaliser ses projets

Mon life goal c’est de transmettre. C’est ce que je fais dans mon boulot au quotidien, mais ça ne me suffit pas. Tout ce que j’ai appris, ce que j’ai découvert, j’ai envie de le partager. C’est pour ça que j’ai ce blog que je tiens avec difficulté car mon côté perfectionniste m’empêche de poster par peur que ce soit nul. Mais c’est aussi pour ça que j’ai lancé ma chaîne YouTube le 11.11.2020. Je vous laisse le lien vers ma chaîne si vous voulez aller y faire un tour et vous abonner pour me soutenir dans ce projet: Adamaéva High-Spirited.

Pour continuer de transmettre ce que j’aurais aimé trouvé ou ce qui me tiens à coeur, ce qui m’aurait aidé et ce qui me libère je vous casse aussi les oreilles sur Instagram (en story particulièrement) avec des sujets d’actualités, des projets, etc…

Alors, et si on faisait de nos rêves des réalités? Et si on mettait en place une loi de l’attraction? Et si on donnait ce qu’on voudrait recevoir. Bref, à travers cet article j’envoie un message de gratitude à l’univers et je suis certaine qu’il me le rendra!

Je suis reconnaissante de pouvoir continuer de rêver et (je l’espère) de voyager.  

Dans mes prochaines vidéos YouTube je vous partagerais un peu plus de tout ça pour réussir à mieux vivre et/ou surmonter 2021, car je sais que ce sera une année difficile mais venez on en saisit toutes les opportunités de bonheur!

A bientôt la team, profitez de vos derniers instants en 2020.

Prenez soin de vous !

Adamaéva High-Spirited

P.S: Et sinon toi, relèveras tu le défi de me dire pourquoi tu es reconnaissant.e ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.