EUROPE, Uncategorized

3 jours à Majorque

Majorque: roadtrip solo de 3 jours
Majorque est la plus grande île de l’archipel des Baléares. Minorque et Ibiza sont ses deux consoeurs dans la Méditerranée au large de l’Espagne. On y parle le Castillan et le Majorquin.

Destination

Comment je me suis retrouvée la-bas ? C’est assez simple comme souvent la destination s’est imposée à moi ! J’avais envie de m’offrir un voyage en solitaire pour fêter les derniers jours de mes 25 ans (oui je suis ce genre de personne haha) et je me suis lancée pour la destination la moins chère à ces dates! Comme d’habitude j’ai fait mes recherches via la méthode que je vous ai expliquée dans cet article

-> 7 choses en 7 jours pour préparer votre voyage.

Majorque pour moi c’était très flou, une collègue me l’avait décrit comme une Corse en moins chère, d’autres m’en parlaient comme d’une île à la montagne charmante et aux villages envoûtants. Sur le papier j’étais séduite ! Je vous raconte mon escapade de 3 jours et vous livre toutes mes astuces et conseils dans les sections #spiritips.

Itinéraire

  • Jour 1: Palma de Mallorca
  • Jour 2: Palma de Mallorca > Pollença> Mirador Es Colomer> Tour Albercutx > Palma Nova
  • Jour 3: Palma Nova > Palma de Mallorca vieille ville> Cala Pi > Cala Santanyi > Ses Salines
  • Jour 4: Ses Salines > Es Pontàs > Cala Figuera > Aeroport Palma de Mallorca International

Comme mon itinéraire était un peu désorganisé je vais vous présenter mes découvertes par zones géographiques. C’est parti!

Le Nord: Serra de Tramuntana & Cap de Formentor

Cette partie de l’île a été ma préférée. Les montagnes à travers les nuages, les teintes incroyables de l’eau, les spots atypiques. J’espère vraiment avoir l’occasion d’y revenir pour découvrir les villages d’exception dont j’ai beaucoup entendu parlé mais pour lesquels je n’ai pas eu beaucoup de temps.

1. Mirador Es Colomer

Je prends la route nationale, il n’y a pas de péages à Majorque, et l’autoroute est limitée à 120 km/h, les routes départementales sont quant à elles limitées à 90km/h. Je découvre avec émerveillement la beauté de la Serra Tramuntana, qui m’accompagne tout au long de ma route jusqu’à Pollença.

Depuis le Mirador es Colomer, je me prends une averses de pluie MO-NU-MEN-TALE, donc malgré les 300 jours de beaux temps par an annoncés à Majorque n’hésitez pas à prévoir un parapluie ou un imperméable au cas où vous tomberiez sur l’un des 65 jours restants haha!

2. La Tour d’Albercutx

Si vous continuer la route après le Mirador Es Colomer qui vous offre déjà un point de vue sublime, vous arrivez à ce spot d’Urbex assez canon. Il faut croire que ça devient une habitude pour mes voyages en solitaire de découvrir ce genre de spots.

Malheureusement ma maladresse légendaire a failli me couter. Une fois en haut de la tour, j’ai failli chuté en oubliant la présence du trou, heureusement j’étais montée la-haut avec un couple qui m’a arrêtée avant la catastrophe. Pour l’ascension ET une fois la haut, soyez très vigilants. Une fois redescendue à ma voiture je me suis rendue compte que j’avais oublié mon béret au beau milieu d’une zone rocailleuse. L’un était plus grave que l’autre mais si je n’ai qu’un conseil à donner si vous voyager seuls: n’ayez pas autant la tête dans les nuages que moi!

Capitale: Palma de Majorque

J’ai été à trois reprises à Palma, j’ai pu y voir la des adresses sympas, des ruelles plus jolies les unes que les autres des monuments d’exception, le tout en bord de mer! Que demande le peuple?

Ce qui est vraiment à voir parmi ce dont j’ai pu profité:

  • Le port et sa vue sur la cathédrale
  • La vieille ville et ses adorables rues.
  • Le palais de l’Almudania 
  • La Seu, qui à mon grand désespoir était fermée alors que j’avais payé mon ticket en ligne via getyourguide.

Décidément cette matinée n’était pas pour moi haha. Mais au moins j’ai pu flâner au soleil, pique-niquer avec vue sur la Seu et surtout me retrouver absolument seule dans les rues de la vieilles ville en ce jour de fête nationale ! J’ai eu de la chance en un sens que mon séjour concorde avec ce jour important pour les Espagnols. Pour moi ça a été un véritable flashback les drapeaux qui volent, les cortèges, les chants de « Yo soy español, español, español, » m’ont renvoyée à Cardiff en 2010 lorsque j’ai assisté à la victoire de la coupe du monde avec une trentaine d’espagnols dans un bar!

#Spiritips : Si vous venez un jour férié comme moi, c’est gratuit de se garer en ville, sinon vous pouvez vous garer en ville sur les places bleues et payer au parcmètre.

Sud-Est: Cala

Cala Pi, sentier de randonnée

S’il y a bien une chose pour laquelle Majorque et les Baléares sont réputées, c’est bien leurs « cala » ces calanques aux eaux de camaïeus de bleus étourdissants. Voici les quelques spots où j’ai pu me rendre malgré le peu de temps passé sur l’île.

  • Cala Pi
  • Cala Santanyi
  • Es Pontàs
  • Cala Figuera
1. Cala Pi (40 km de Palma – 34 min)

Cette adorable calanque encaissée était peu fréquentée lors de mon arrivée. Recouverte de beaucoup d’algues, cela n’enlevait rien à sa beauté qui, au contraire, n’en était que plus sauvage. Une petite randonnée sur le littoral depuis cette calanque est possible. 

#Spiritips : Avant de descendre dans la calanque, allez tout de suite à gauche en bas des escaliers pour découvrir le spot photo ci-dessous. Assis là vous avez une superbe vue sur les cabanons de pêcheurs. Un peu plus loin il y a un autre coin où l’on pourrait rester assis des heures pour admirer la vue. Quand vous descendez dans la Calanque, une fois passé les cabanons, grimpez pour entamer le sentier de randonnée qui vous donnera une autre vue en hauteur sur la calanque. 

2. Cala Santanyi (65km de Palma – 53mn)
Vue sur la cala juste avant le coucher de soleil

Avant de rejoindre ma maison d’hôtes à Ses Salines, j’ai fait une étape coucher de soleil à la Cala Santanyi. En arrivant grosse déception car je voyais la luminosité baisser mais sans apercevoir le soleil se coucher. Ce qui aurait pu être un échec cuisant s’est finalement transformé en un moment très cool, le ciel a commencé à prendre des teintes roses – violettes depuis la plage pendant que les amoureux et les familles profitaient du moment. 

#Spiritips : Ma recommandation, pour avoir un angle de vue différent sur le ciel changeant de couleur, monter sur la tour de surveillance de la baignade, vous serez tranquilles. Par contre ne faites pas comme moi: essayer de na pas laisser tomber votre portable dans le sable en redescendant. Heureusement, des touristes allemands qui étaient sur la plage au même moment me l’ont récupéré. Deuxième boulette du voyage.

3. Es Pontàs (65km de Palma – 56 mn)

Dernier jour au paradis, réveillée par le froid à 5h30 je décide de mettre à profit mon réveil aux aurores. Direction donc, le lieu de psicobloc de l’île. Pour ceux qui, comme moi avant de me rendre sur place, ne savent pas ce que c’est, il s’agit d’une pratique d’escalade avec pour seule protection l’eau sous la formation rocheuse. Et quoi de plus stylé que de faire ça sur cette arche naturelle formée par l’érosion?

N’ayant pas ce genre de compétences, j’ai opté pour quelque chose de plus simple: assister au lever de soleil. En y allant je n’étais même pas sûre de pouvoir l’observer. D’une part à cause de la forme encaissée du littoral, mais aussi car le ciel était hyper nuageux. Mais la magie a tout de même opérée, le soleil a surgit de derrière les nuages pour me permettre de profiter de cette merveille… C’était d’autant plus magique qu’il n’y avait PER-SONNE. 

Es Pontàs, lever de soleil dans le trou de l’arche

#Spiritips : Ma recommandation, une fois face à la rambarde qui protège l’arche, descendre vers la droite. De là, vous aurez un autre point de vue sur l’arche. Et vous aurez peut-être même comme moi la chance d’admirer le soleil se lever à travers le trou d’Es Pontas: splendide !

4. Cala Figuera (66 km de Palma – 55 min)

Je ne voulais pas partir de l’île sans avoir vu au moins une autre Cala de jour. J’hésitais entre la Cala Figuera et la Calo des Moros réputée pour être la plus belle de l’île. Au vu de l’heure (très tôt), je me suis dit que la Calo des Moros ne serait pas à son avantage. J’ai donc opté pour la Cala Figuera en me disant que je reviendrais vite à Majorque au Printemps pour découvrir celles que j’ai manqué.

Cette Cala possède un port de pêche, lorsque je suis arrivée les rues étaient vides, en dehors d’un ou deux joggeurs et de pleins de chats. Pour découvrir complètement cette cala, il y a un panneau indiquant une « balade photographique » le long de la calanque. Je n’ai pas eu le temps de faire ce parcours. Encore une raison de plus de revenir à Majorque !

Transports

Pour me rendre à Majorque et découvrir l’île j’ai opté pour: 

  1. L’avion, depuis Paris et ses alentours cela semble évident mais il existe des itinéraires en bateau depuis Toulon pour les sudistes!
  2. Voiture personnelle et parking de l’aéroport de Beauvais pour aller prendre mon vol. 
  3. Bus de l’aéroport au centre ville ligne 1 pour aller visiter Palma de Majorque 5 € par trajet à bord. 
  4. Voiture de location avec Rentago, pour explorer l’île ses montagnes et ses criques, 35€ les deux jours avec le maximum d’assurances car on est jamais trop prudents ! A ceux la s’ajoutent le montant d’un plein d’essence qui vous est restitué une fois la voiture rapportée avec le plein.

Budget

Je me suis clairement faite plai-sir pour ce voyage à l’occasion de mon anniversaire. Vous retrouverez ci-dessous mon budget global, mais l’élément clé: les billets d’avion étaient à seulement 27€ AR avec Ryanair. Alors certes le départ se fait depuis Beauvais mais avec un parking à 22€ à Beauvais P4 (10 minutes à pieds du terminal) cela fait donc seulement 49€ AR. Pas mal non?

Transports*LogementsNourritureActivités
Montant128,5€232€86,65€8€
%28%51%19%2%
* Transport incluants, vols AR, voiture sur place, parking aéoport, essence, bus aéroport/centre-ville

Ce que je ferais autrement

  • Rester au moins 5 jours à 10 jours pour découvrir mieux l’île qui est très grande. 
  • Prendre un logement dans le Nord pour en découvrir les villages et les plages réputées paradisiaques.  
  • Préparer quelques itinéraires de randonnées en amont. 
  • Faire une journée exclusivement de Cala pour en voir 4/5 à différentes heures de la journée.

Et vous connaissez vous les Baléares et Majorque ? Dîtes moi en commentaires si vous avez des lieux qui vous ont plu ou que vous aimeriez découvrir sur cette île et bon voyage à ceux qui s’y préparent!

Adamaéva Highspirited

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.